Retour à la vie sur ce blog après une panne d'ordi plus que prolongée ...

Pour l'ocassion, petite escapade à la Telera où j'avais envie d'aller voir cette voie dont les photos du diedre verglacé de la seconde longueur m'avait hyonotisé lors de l'ouverture il y a 2 ans. Les conditions d'alpi semblent pas trop mauvaises et quelques infos semblent indiquer que la voie est à peu près en condition.

Motivés comme jamais, on dort dans le camion pour etre à pied d'oeuvre le matin. Réveil trop tot et depart de nuit jusqu'au pied du cone qui marque le depart de la grande diagonale. Muni de l'unique topo dispo, on cherche tant bien que mal le départ de la voie. On monte, on monte puis on se dit que c'est pas possible que ca doit pas etre aussi haut, donc on redescend quasiement au pied du cone. Et là double erreur :
1 - on voit des traces qui semblent partir sur une écharpe de neige déversante. Y'a des traces ça doit être là! ...erreur!
2 - Une cordée d'espagnols que Xav avait croisés dans les calanques deux mois plus tot, s'engagent aussi sur cette écharpe. Donc c'est là! ...deuxième erreur

Bref, on grimpe en parallele avec nos collegues du jour : traversée sur écharpe puis champs de neige, les 200 premiers metres correpondent au topo. Puis on arrive au pied d'une goulotte... ca c'est pas prévu au menu! Surtout que la goulotte est sèche!
Pas grave, comme on est des mulets, on continue : 1 longueur de mixte à droite où il faut un peu se sortir les doigts. C'est joli mais c'est franchement pas en condition par rapport à ce qu'on a pu lire quelques jours avant. La suite se passe en écharpe de neige déversante, jusqu'à venir buter sur du rocher compact vertical (voir plus) et insurmontable. Clairement on est pas du tout au bon endroit.
C'est le but! Réchappe à coup de pitons et de rappel sur pins providentiels et on reprend pied dans la grande diagonale.

b01Xav dans la traversée du début de voie

b02Juste avant d'entamer les hostilités

Après discussion avec nos compéres, on s'apercoit qu'il FAUT MONTER!!! VRAIMENT MONTER!!! Le début de la voie est un peu plus haut que le départ de la grande diagonale, un peu caché au fond d'un petit couloir qui part à droite par rapport à la grande diagonale. Ci dessous une photo prise du pied de la Telera pour situer la voie Sonia et ce que nous avons fait. Evidemment vu comme ça, ça a vraiment rien à voir, mais de nuit, c'est con à dire mais on voit rien. Le truc c'est que lorsque qu'on est dans le cone de la grande diagonale, on ne voit pas du tout le haut de la voie et on arrive pas à se repérer. La tracé de la voie Sonia est fait avec les infos du topo original.

topoLes périgrinations du jour et la vraie voie...