Tels deux junkies n'ayant pas eu leur dose depuis deux mois, nous nous dirigeons vers le coste oueillère, valeur sure du moment en ces temps de disette. Après une première descente du sommet directement dans la première petite combe, on repeaute histoire de visiter la deuxième combe nettement plus longue et tout autant gavée de pow pow!
L'après midi est bien entamée, mais moi j'suis toujours très énervé et je motive Mr. T pour remonter la dernière combe qui semble à point. Et puis ca serait l'occasion de faire toutes les combes vierges le meme jour! Les cuisses chauffent, mais la descente est toujours au top dans 30 cm de poudre tassée!

b01Mr. T à la trace lors de la première montée

b02Gros run dans la deuxième combe

b03Profite, y'en aura bientot plus

b04Dernière descente à l'ombre de la dernière combe